hervecausse
Recherche



Inscription à la newsletter

Informations Consultations & Missions

"Loin de chez nous", chant pour Pierre et Cédric, Bérets verts du Commando Hubert, morts pour la France.



"Loin de chez nous", chant pour Pierre et Cédric, Bérets verts du Commando Hubert, morts pour la France.
Aux Invalides, hier, la France a rendu hommage aux maîtres Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, morts pour la France dans une opération de contre-terrorisme en sauvant des otages. La République française est en deuil. La France pleure de voir des militaires de grande valeur disparaître avec cette abnégation.

Le choc est d'autant plus grand que la mission intrigue puisqu'il s'agissait de sauver des civils dont le comportement interroge. Mais l'honneur commande de ne pas contester les décisions qui tiennent à diverses circonstances et à la raison d'Etat. Personne n'a les éléments pour contester les décisions des autorités civiles prises de concours avec les autorités militaires.

Le courage de ces militaires, et en général de tous les militaires, saisit la population. Il est vrai que le courage n'est pas la valeur la plus partagée dans la vie civile où, au quotidien, on trompe, on se couche, on se débine, on contourne les règles. Il y a trop longtemps que la veulerie, la mesquinerie, la lâcheté et l'égoïsme ont pris le dessus des valeurs qui forment une collectivité.

La France est donc saisie du spectacle héroïque d'hommes justes, droits et courageux.

Un chant militaire, "Loin de chez nous", a permis hier de dire adieu à ces militaires, lors de la sortie des cercueils de la cour des Invalides

Les paroles de ce chant sont frustres.

Ce dépouillement n'est pas loin de certains traits poétiques. Il est juridique pour invoquer la Patrie et, implicitement, la fidélité qu'on lui doit à travers diverses obligations (ne pas trahir, respecter ses lois, payer son impôt...). La sobriété vient signer quelque chose qui est au-delà du juridique, en évoquant le besoin de splendeur (de la "Patrie") et l'éternité de la mort, du don.

Ce chant, ce modeste texte, cette modeste écriture, a permis de remercier ces soldats pour leur héroïsme, d'être solidaires de leurs familles et de leurs proches et, aussi, de faire honneur au travail des Armées. On le fait encore en le reproduisant.

Vive la République. Vive la France.


___________________________________


Loin de chez nous

Loin de chez nous, en Afrique, combattait le bataillon,
Pour refaire, à la Patrie, sa splendeur, sa gloire et son renom.
La bataille faisait rage, lorsque l’un de nous tomba.
Et mon meilleur camarade, gisait là blessé auprès de moi.

Et ses lèvres murmurèrent, si tu retournes au pays

A la maison de ma mère,
parle-lui, dis-lui à mots très doux.
Dis-lui qu’un soir, en Afrique, je suis parti pour toujours.
Dis-lui qu’elle me pardonne, car nous nous retrouverons un jour.




Chant et paroles ; Cadets de Saumur


Mercredi 15 Mai 2019
Lu 532 fois

Consultations et Conseils Juridiques | Professionnels du Droit et Justice | Droit bancaire-monétaire | Droit des investisseurs | Civil et Public | Méthode, le coin des étudiants | Droit des sociétés | Commercial, consommation et concurrence | Indemnisation des Préjudices | Droit de la sécurité | Philosophie du Droit, Juridique et Politique | L'auteur, contact et Informations légales ISSN | Entretiens, Echos et Reporting dans les médias | Littérature, écriture et poésie