hervecausse
Recherche


Inscription à la newsletter




Partager ce site

Flux RSS

Ces sites internet de trading qui escroquent les épargnants, investisseurs et opérateurs



Toute opération financière doit être réalisée, pour le compte d'un client, par un professionnel de la finance parfaitement identifiable au registre du commerce et des sociétés et, aussi, auprès des autorités financières (sur ces financiers, du plus petit au plus grand, voyez notre ouvrage : Droit bancaire et financier, éd. Direct Droit, 2014).

En cas de doute n'hésitez pas à nous consulter, une vérification se fait très vite.

Il faut vérifier avant tout versement car, après, les recours et poursuites sont illusoires, sauf à vouloir perdre du temps et de l'argent !

Le public se fait encore souvent piéger : en période de crise, nombreux sont ceux qui pensent pouvoir gagner de l'argent facilement en prenant quelques chemins de traverses...

Ces sites sont en outre répliqués, modifiés, rénovés : bref les tenanciers modifient le site pour pouvoir éviter les avertissements des autorités financières. Bref, les listes publiées par les autorités sont indicatives et vous pouvez rencontrer un site qui sera le moyen d'un escroquerie alors qu'il n'est pas sur les listes qui suivent.

Ces derniers jours, l’Autorité des marchés financiers et l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution mettent en garde le public contre les activités de plusieurs sites Internet et entités qui proposent des investissements sur le forex sans y être autorisés :

Cliquez ici pour lire la LISTE DES SITES NON-AUTORISES à intervenir sur le FOREX

L’AMF a également publié il y a quelques semaines une nouvelle liste mise à jour des sites internet proposant du trading d’options binaires pour lesquels aucun prestataire de services d’investissement autorisé n’a pu être clairement identifié.

On peut penser que ces sites internet ne sont que des instruments d'escroquerie.

Cliquez ici pour lire la liste des SITES NON AUTORISES signalés par l'Autorité des marchés financiers

Le public doit savoir qu'un professionnel de la finance doit clairement s'identifier sur son site internet ; les règles du commerce électronique l'imposent, comme celles du droit bancaire et financier ! Vous pouvez ainsi vérifier auprès des autorités (AMF, ACPR notamment) qu'il s'agit d'un professionnel régulièrement autorisé et surveillé.

Si vous n'arrivez pas à faire cette vérification, vous ne devez conclure aucune convention "sur" ce site et encore moins faire un quelconque versement ! Versement d'argent ou virement de titres ou autres valeurs...

Pour tout versement d'argent il doit en être ainsi : le professionnel est immatriculé en tant que commerçant et aussi auprès des autorités de contrôle. On sait que les escroqueries entre quatre yeux fonctionnent aussi pas mal : on a parfois vu des centaines de personnes confier leur argent à un boucher qui prétendait faire des opérations juteuses... et ces épargnants étaient parfois des cadres et professions libérales, tous forts instruits...


Ces sites internet de trading qui escroquent les épargnants, investisseurs et opérateurs

Jeudi 17 Juillet 2014
Lu 487 fois

"Droit bancaire et financier", Le Livre : Compléments et Idées. | Droit et Justice, le coin des "pros" | Méthode, le coin des étudiants | Commercial, consommation et concurrence | Droit bancaire-monétaire | Droit des investisseurs | Indemnisation des Préjudices | Droit des sociétés | Droit de la sécurité | Civil et Public | Direct Droit Actualités | Entretiens, Echos et Reporting dans les médias | Philosophie du Droit | L'auteur, contact et Informations légales ISSN