hervecausse
Recherche


Inscription à la newsletter




Partager ce site

Flux RSS

Doit-on mettre les banquiers en prison ? Pour un crime de haute finance ?



Un vent d'Allemagne souffle qu'il faut que les banques, insensibles aux amendes, voient leurs dirigeants sanctionnés pénalement s'ils prennent des risques inconsidérés.

Le débat est intéressant.

Je l'avais lancé il y a quelques années dans un éditorial de L'Agefi intitulé "Pour un crime de haute finance", ce qui au passage montrait l'indépendance de cet organe de presse qui est le journal des présidents de banque.

Ce peut être une arme, mais il ne fait pas trop y croire non plus.

En effet et malheureusement, les centaines d'années de prison de certains dirigeants américains, notamment de sociétés cotées, ont montré que les fraudes les plus gigantesques finissent toujours par rendre fous.

On peut utiliser l'arme pénale, mais, comme les autres sanctions, elle ne saurait être la clé. Les crises bancaires reposent sur divers facteurs que le seul pénal. Les crimes de sang sont interdits et continuent d'exister...

Il conviendrait plutôt d'enseigner que la grandeur réside dans l'humilité et la simplicité. Ce n'est pas un choc pénal qu'il nous faut, c'est un choc de civilisation.

Un article évoquant cette question

Mardi 12 Février 2013
Lu 392 fois

"Droit bancaire et financier", Le Livre : Compléments et Idées. | Droit et Justice, le coin des "pros" | Méthode, le coin des étudiants | Commercial, consommation et concurrence | Droit bancaire-monétaire | Droit des investisseurs | Indemnisation des Préjudices | Droit des sociétés | Droit de la sécurité | Civil et Public | Direct Droit Actualités | Entretiens, Echos et Reporting dans les médias | Philosophie du Droit | L'auteur, contact et Informations légales ISSN