hervecausse

Journal de mille jours et mille pensées (An IV du Déconfinement, 11 mai 2020 - juin 2024).



Guerre en Ukraine


Pour l'intégralité du Journal, cliquez ici ! et voilà l'actualité du journal.

A lire dans le désordre ou parfois selon la chronologie.

______________________________________


"L'auteur ne connaît pas nécessairement le vrai sens de son texte", Hans-Georg Gadamer

______________________________________



Dans les facultés de droit, les filles écrasent les garçons. Les photos de promo de masters font en général douter que le diplôme affiché est mixte !

La moindre situation appelle désormais les mêmes questions, embarrassantes, car générales et banales, du genre "ça raconte quoi ?" ou "ça dit quoi ?". Même poser une question est devenue une tâche impossible à l'esprit humain censé penser : ça raconte quoi de notre monde ?

Le réalisme juridique opère très souvent, mais il s'observe spécialement dans des moments cruciaux où l'on ne peut plus rester dans une zone grise de qualification de la source, de la personne, de la chose ou bien de l'opération ; il faut dire s'il y a une règle, une personne, un bien... s'il y a un contrat. Ces moments juridiques cruciaux : la saisie, le vol, la faillite, l'action en justice...
(à toute la doctrine qui a l'oreille dure ou qui fait la dure d'oreille, je répète : "moment juridiques cruciaux")

Lundi 26 février 2024 - 192e semaine


Depuis quelques longues années, un peu tout se revisite : il ne reste plus qu'à revisiter la revisitation...

La pensée longue s'étire, se prolonge, continue, se détourne, se retourne et revient sur elle-même, jusqu'à, parfois, se perdre tout en manquent de plonger dans la question. La pensée vive accélère et conclut, vite, vivement, et passe d'un point à un autre ; tout aspect est l'occasion d'un sprint et du passage d'un ruban final, bien vite atteint. La pensée profonde est un scalpel qui coupe et entre dans les chairs jusqu'à l'objet, l'organe, à entreprendre, pour encore le découper, l'adapter ou le réparer, et puis elle se rétracte, referme ce qu'il y a à refermer, et sort de son objet (non sans avoir un peu tout remuer) en un point d'entrée qui est souvent le point de sortie.

Lundi 19 février 2024 - 191e semaine

L'idiotie de masse, voilà l'un des défis des démocraties. Cette idiotie est constante. 90 % de la population ne peut pas entrer à polytechnique... La masse des idiots a changé car, désormais, elle peut se réunir, s'entretenir et grossir. Les réseaux sociaux le permettent et même l'encouragent car les grandes masses intéressent les publicitaires. Il y a donc un défi à relever pour les démocraties qui sont bâties sur la raison (la science et le raisonnable), la reconnaissance des meilleurs (méritocratie ou production d'élites). Dans cette ambiance, les élites plongent également dans le noir : entre-soi, isolement social pour se protéger, prise d'argent sans limite, fin des scrupules moraux ou religieux, renoncement à dire la vérité, simplification du discours pour se mettre (erreur) au niveau des idiots... Il est douteux que l'on puisse résister à ce glissement, à cet effondrement. Les responsables politiques ont eux-mêmes pris la direction d'une certaine médiocrité... Le Politique n'est donc pas en état de contrer la domination des diverses idioties (désinformation, croyances multiples, starification du néant). Et, surtout, les peuples évoluent selon des mouvements populaires, non selon des principes contraignant l'esprit et la vie... On peut au minimum planter quelques piquets qui serviront lorsque le dévastation de la société appellera, selon un cycle long, une ère nouvelle construite sur la compétence, l'intelligence, la pertinence, la diligence... On peut aussi déployer des stratégies de collaboration, d'infiltration, de dérision... Le discours d'opposition frontale, rationnel, celui des Lumières, ne suffira probablement pas à contrer l'élan actuel.

...

______________________________________


Rupture des pensées, rupture de pensée, voilà la pensée plus longue, allongée, moins énigmatique. Quatre ou cinq phrases pour une idée.
_____________________________________________________________________



Une chose me chiffonne sinon m'ulcère - car il faut préserver sa santé, garder un peu d'estomac - est le mélange que la plupart des journaux et journalistes font. On passe sans transition des centaines de morts de la guerre (si encore on en a des nouvelles), au fait qu'une star de la pop assiste à un match, aux inconvénients de quelques centaines de consommateurs avec telle machine, puis on passe à tel crime terrible, au salaire de tel sportif... tout cela sans hiérarchie, sans transition, sans annonce de rubrique, sans changement de ton. Voilà qui met bien autant de désordre dans les têtes que les écrans et les réseaux sociaux. Voilà qui sera aisément remplacé par des systèmes d'IA dans lesquels on pourra programmer plus d'ordre et de nuances. Ce que l'humain a perdu !


Le temps des pensées allongées...

Lundi 12 février 2024 - 190e semaine


La main intellectuelle est la main chanceuse qui fait si souvent ouvrir un livre sur une page intéressante, la chance est un facteur de la pensée riche.

Le séminaire gouvernemental : réunion du gouvernement sous l'autorité du Premier ministre et en l'absence du président de la République. Question. Faut-il un nouvel alinéa dans la Constitution ?

"je vous partage", les gens croient cela "stylé" !

Douter du bénéfice du bénéfice du doute ? Une relaxe est une relaxe !

La pensée nouvelle a surtout du succès lorsqu'elle reformule la pensée conforme, ce qui donne l'impression de la nouveauté et le confort de la continuité.

"Au sein". Au sein ! Au sein ? Au sein : mais où ? Une expression abusivement utilisée qui devient parfaitement inutile et généralement imprécise.
(alerte de méthode et de style probablement déjà signalée ici, je radote)

Lundi 5 février 2024 - 189e semaine



Le dimanche il faut prendre un peu de temps pour regarder vers le ciel.

Les armes du ministre, soit souvent celles de l’État lui-même, sont :
- un rapport avec ou sans groupe de travail,
- des assises ou Grenelle ou États généraux,
- une commission avec ou sans rapport,
- ou un projet de loi ; toutes armes qui ne marchent généralement plus.

Les gens qui ont peur de la machine inhumaine sont de ceux qui demandent à leurs congénères, adversaires ou collaborateurs, de changer de logiciel...

Le discours de politique générale est en général de la politique.

Les Universités qui font des posts à 5 "likes" et à 3 "reposts" - ce qui me sidère..., vous ne croyez pas que vous avez un important problème ?
(à ces niveaux insignifiants il y a à mon sens un problème d'équipe de direction, un problème général interne, un problème de fond et un problème de communication)

Le Premier ministre est descendu en province, les agriculteurs montent à Paris.


Lundi 29 janvier 2024 - 188e semaine


Voyons ce qu'est la politique des plans juridiques géniaux contenus dans d'incessants règlements et directives et cascades de lois et de codes : l'hubris juridique tue notre civilisation.
(l'absence de conception d'une "politique juridique" est probablement une des causes de cette folie juridique)

L'indignité de la République, l'indignité de la Nation, c'est-à-dire de nous tous : laisser certains agriculteurs avec 800 euros de revenus par mois. Ayons honte ! Là voilà la fraternité, laisser aller aux suicides et en masse des hommes et des femmes quand d'autres osent revendiquer pour le moindre incident.

La crise dans laquelle 90 % des électeurs souhaitent, pour la régler, un même sens des décisions à prendre, doit pouvoir se régler.

Le bricolage est un art ; il peut même être parlementaire, mais cela se relève dans le long processus constitutionnel.

Gouverner, c'est enfiler des perles de banalité après celles de la vacuité sur un fil de vanité qui fera un ordinaire collier du pouvoir.

La "plateformisation" administrative vous change un homme : je ne suis plus le directeur de thèse mais "la direction de thèse".

Lundi 22 janvier 2024 - 187e semaine


Dans la logique du plan I / II, il n'y a rien à comprendre, mais il y a beaucoup de difficile à faire.

Le II (dit "grand II") doit répondre au I. Le noir, le blanc. Le possible, L'impossible. La teneur du principe, L'application du principe. Qu'y a-t-il de difficile à comprendre là-dedans ?

Le retrait de la loi est une procédure tellement demandée qu'il faudra l'introduire dans la Constitution.

Il y a des verbes qui ont leur logique seulement dans la phonétique ; exemple : disparêtre.

La simplification du droit est une imposture : sous tous les gouvernements l'expérience montre que l'on ne peut pas réduire significativement les normes adoptées ; la seule voie : adopter des normes courtes ou refuser d'en adopter de nouvelles, soit l'inverse du paradigme actuel de l'art du gouvernement.

Le "réarmement" est le concept politique actuel dont l'importation du champ de bataille militaire a, manifestement, une charge psychologique, reste à voir son efficacité civile.


____________________________________________________________

"L'auteur ne connaît pas nécessairement le vrai sens de son texte", Hans-Georg Gadamer


(An III du Déconfinement, 11 mai 2020 - un jour de 2023). Le journal est en principe tenu au jour le jour depuis le 11 mai 2020.. L'intégralité du Journal de mille pensées, cliquer ici

Lu 11470 fois

L'auteur, contact et Informations légales ISSN | Professionnels du Droit et Justice | Droit bancaire-monétaire | Droit des investisseurs | Civil et Public | Consultations et Conseils Juridiques | Méthode, le coin des étudiants | Droit des sociétés et des groupements | Commercial, consommation et concurrence | Indemnisation des Préjudices | Droit de la sécurité | Entretiens, Echos et Reporting dans les médias | Philosophie du Droit, Juridique et Politique | Littérature, écriture et poésie | Champagne !