hervecausse
Repères

Environ 1500 notes juridiques à trouver sur Direct Droit

Environ 1500 notes juridiques à trouver sur Direct Droit
Utilisez la barre de recherche pour trouver un texte (saisir des mots différents : la recherche joue sur les intitulés d'articles) et puis les tags, plus sympathiques ? Les rubriques sont aussi utilisables. Vous pouvez aussi saisir dans Google " thème / mot+ Hervé Causse". Dix ans de référencement rendent la recherche souvent assez efficace. Vous pouvez également consulter mon CV, mais la liste n'identifie pas chaque publication (200 commentaires d'arrêts publiés chez divers éditeurs ces dix dernières années), à retrouver en synthèse dans l'édition de Droit bancaire et financier en 2022. Bonne visite.

En fin de lecture, un clic pour partager l'article

En fin de lecture, un clic pour partager l'article
... sur Linkedin, Twitter...

Recherche


Journal de Mille Pensées.



Journal de Mille Pensées.
Cliquez sur le titre de l'article pour accéder au journal.

_____________________________________


Le journal de mille pensées


Le virus mute au moment où le Père Noël se balade un peu partout... *

Le Père Noël ou la blague de la transformation numérique. *

Joyeux Noël, joyeuses fêtes : les voeux volent en forme pure d'altérité.
(25 décembre) *

On espère - bien sûr les cadeaux - par l'esprit. *

On commande par la lettre - bien sûr au Père Noël. *

La page blanche fait-elle penser à ceux en panne de commander en cadeau une idée de concept neuf ? *

"Il y en a vraiment beaucoup qui croient au Père Noël !", la phrase banale dite tout au long de l'année qui devient impossible. *

33e semaine, 21 décembre 2020 *



Les mecs qui en Prusse s'en prennent aux ruines de la maison de Kant, tu vois encore qu'on est mal barré. *

Avec l'antisémitisme tu vois vraiment qu'on est vraiment mal barré. *

"Séparatisme", la doctrine juridique a manqué d'inventer et de détailler un concept intéressant ! *

Les valeurs républicaines : les expressions les plus évidentes offrent de belles résistances juridiques. *

Croire au mythe est sa marque, car s'il était là, devant notre nez - hein, il n'y aurait pas lieu d'y croire. *

Un mythe survit toujours par tout et partout, par tous et par toutes. Sinon ce n'est pas un mythe. Ainsi, même son détracteur fait survivre le mythe puisqu'il se prend à son récit. *

Seul l'inventeur peut parler de l'invention. *

32e semaine, 14 décembre 2020 *


L'inventivité en droit : la meilleure façon est de traiter le sujet en montrant l'une de ses propres inventions. *

L'inventivité en droit : le sujet exige de raisonner sur des créations prises dans les toutes dernières décennies. *

Les gens qui prennent les devants, c'est généralement pour couvrir leurs arrières.
(vague évocation du principe de précaution) *

La meilleure transition ne se voit pas car elle est la continuité réduisant tel intitulé du plan à un point, parmi d'autres.
(paradoxe, suggestion de mon linéarisme, le linéaire vaut bien le binaire*

La meilleure des transitions, c'est celle qui ne se voit pas. *

Le bal de l'éthique est toujours ouvert le jour de l'enterrement du juridique. *

Saint-Ambroise, un vrai grand ! *


31e semaine, 7 décembre 2020 *

La transition est l'écriture d'une phrase que plombe la lourdeur de ce qui vient d'être dit ou la lourdeur de ce qui va être dit... et parfois les deux !
(à suivre) *

Réciter du droit à l'infini ne donne rien de l'infini du droit.

Le Bitcoin présentée en escroquerie mondiale : retour à la réalité du monde politique ou de la politique du monde.

La disparition d'un ancien président de la République évoque le temps béni où l'Etat contrôlait la parole publique : là, tout le monde s'y met, même les alliés qui l'ont battu dans les urnes.

L'ère du vide. L'air du vide. L'aire du vide. Comme un trop-plein de vide ! *

A propos d'un article 24 concocté au Parlement, les médias répètent sans s'interroger une seconde sur la perspective d'un "réécriture complète" ; la "réécriture" - tout court, il est vrai, c'était un peu faible au plan marketing. *

"Les critères" : la preuve que l'auteur n'a pas compris le critère. *

30e semaine, 30 novembre 2020 *




Le football, le premier dans son espèce, est devenu un fait social, culturel et politique mondial, accessoirement un sport. *

La main de Dieu, posée sur le football, en a fait un objet-monde. *

Le chemin, la piste, la route, la voie, le sentier, l'allée, la rue : et le trottoir ? *

De la poésie du Code rural... "Les volailles et autres animaux de basse-cour qui s'enfuient dans les propriétés voisines ne cessent pas d'appartenir à leur maître quoi qu'il les ait perdus de vue." *

Dans une élection, outre la surface du débat d'idées, il y a toujours des bras du dessous qui portent ou au contraire tirent vers le fond. *

Le juriste ne perd jamais son temps à réfléchir au seul mot droit ! *
(voyez les pensées ci-dessous)*

On est parti la semaine dernière du droit positif pour finalement proposer le droit fugitif et le droit créatif : des hérésies juridiques. Nous en aurions d'autres mais nous nous refusons à détailler ce programme susceptible de tourner en déraison. Songez. Droit constitutif. Droit négatif. Droit putatif. Droit exhaustif. Droit distractif. Droit élusif. Droit évasif. Droit disruptif. *

29e semaine, 23 novembre 2020 *




Le droit en "if", on s'amuse sérieusement cette semaine pour les "premières années" de droit ou de sciences sociales, avec : le droit positif, les droits subjectifs et quelques notes originales ou inventions en "if"... *

7. Le droit créatif pourrait être la pensée juridique des auteurs qui se forme par des analyses, des opinions et avis et parfois avec des concepts neufs ou, plus souvent des notions neuves ou qui aboutit à une définition doctrinale que la loi n'a pas su poser mais qui la résume ; cette création donne du droit ; lui aussi on pourrait le désigner : le droit créatif éviterait de prendre pour intelligence juridique la récitation juridique du droit positif qui commença cette semaine. La boucle est bouclée. *

6. Le droit fugitif n'existe pas dans la littérature juridique, il faut donc l'inventer : c'est le droit instable que le Parlement adopte qui s'appliquera parfois dans quelques temps, avec un délai, mais seulement pour quelques temps, car les élections changeront les hommes et la nouvelle majorité changera ce droit. Il désignerait, si on adoptait l'expression, l'instabilité de la règle de droit. *

5. Le droit successif, lui, est parfaitement identifié par un célèbre Vocabulaire juridique en "droit d'un héritier dans une succession ouverte", droit apte à la cession et à la substitution ; ce droit certain est plein d'incertitudes car l'héritier saura de ce dont il hérite après des comptes, accords et opérations qui sont une part du charme du droit des successions. Hum... *

4. Le droit potestatif, les droits potestatifs, l'usage de la langue pousse ici à l'emploi du pluriel, comme si l'on était rassuré d'utiliser le pluriel pour attester de l'existence du droit potestatif (au singulier, in specie) ; il est une espèce qui n'est pas toujours signalée ; il est un type de droit subjectif qui permet à son titulaire de modifier unilatéralement (caractéristique !) une situation juridique, par exemple le droit d'option permet de réaliser le contrat en levant l'option de contracter (vendre, acheter ou autre) ; dans le contrat, le droit potestatif modifier la situation juridique en cause dans des sens divers jusqu'à l'anéantir. Il invite l'étudiant à des lectures pointues : toutes les introductions au droit n'en parlent pas. *

3. Le droit subjectif se met souvent au pluriel (les droits subjectifs) pour se distinguer et idéalement s'opposer au droit objectif. Ce dernier évoque le droit de la société, les droits subjectifs, eux, évoquent "nos" droits, nos prérogatives individuelles ; la combat a existé sur cette vue du Droit, au début du XXe siècle, car il est personnel, égoïste, bref justement "subjectif" ; aujourd'hui, on pourrait plutôt lui reprocher d'être une description grossière de situations très diverses ; si le subjectif demeure, l'intensité du droit peut peut-être varié sous l'influence de la nature qu'on lui imagine car il s'exerce contre des entités ou dans des contextes fort divers (pensez au droits sociaux que les syndicats travaillent au quotidien...). *

2. Le droit objectif, Droit objectif, désigne l'ensemble des règles de droit, soit le droit comme un tout (un système dit Malinvaud...) ; l'expression ne figure pas au Dictionnaire des expressions de H. Roland, comme aucune autre de ce genre du reste ; c'est que l'expression est académique, utile pour expliquer le droit, peu utile pour la pratique (j'ai dit peu, et non "pas"). Dans le droit objectif, puisqu'il contient toutes les règles, il y a les règles de droit dont la loi dit qu'elle seront applicables à terme : dans six mois, un an... Voilà des règles qui ne sont pas du droit applicable actuellement (vous voyez la distinction si vous avez bien lu le point 1, la pensée du lundi). A creuser. *

1. Le droit positif, l'expression désigne le droit actuel ou actuellement applicable, la loi en tête mais avec toutes les autres sources juridiques ; mais alors l'expression paraît se confondre avec celle de "Droit objectif" ; ainsi et déjà ce point d'évidence, sur le "droit positif"), peut faire sourciller car l'expression "droit positif" n'est pas sous toutes les plumes. C'est qu'elle renvoie au positivisme qui est plus qu'une expression mais une philosophie du droit attachée à la force étatique et à l'Etat.

(auteurs consultés : J.-L. Bergel, J.-L. Halpérin, J.-L. Sourioux, Ph. Malinvaud, H. Roland) *

28e semaine, 16 novembre 2020 *


Le système chez F. W. J. von Schelling ça fout le trouille : il est la configuration requise pour la philosophie elle-même ! *
(pour ceux qui ont le tort de ne pas me suivre : le système est condition et colonne vertébrale de la pensée elle-même...) *

La science, une simple convention sociale sur un paradigme, fabuleux : seul un physicien épistémologue peut ce trait de génie ! *

Il est temps d'organiser le Rassemblement du Peuple Français
* 11 novembre 2020 *

L'officiel est devenu un peu tout et rien du tout : certains considèrent utile de rendre officiel le sens et la teneur de leur sexualité, la presse dira que c'est officiel. *

Est officiel ce qui émane de l'autorité compétente pour annoncer ce qu'elle proclame.
(ces derniers jours le mot certified circule pour des résultats électoraux) *

Les médias sont un pouvoir dont celui, entre autres, de dire au vu de certitudes (...), une décision ou un résultat avant sa proclamation officielle. *


27e semaine, 9 novembre 2020 *


Le populisme tue le populisme, et parfois la population l'y aide avec un coup de main de la démocratie. *

La portabilité inventée depuis peu - technique ? - semble paradoxalement être née dans le champs des dématérialisation et "immatérialisation".

A lire les commentaires très largement unanimes, la modification de la Constitution pour généraliser le vote par correspondance est acquis : le scrutin va devenir un parcours et tri postal où l'isoloir trop secret de diverses libertés sera un détail.*

Seule une troisième vague convaincra de changer l'essentiel, les faux-jobs, les fausses entreprises et la montagne de faux-semblants. *

L'expert en politique qui "en télé" commente en parlant de dépouillage au lieu de dépouillement : c'est presque du Trump qui dit que l'arrêt du dépouillement vise à son dépouillage ! *

Les lumières, c'est savoir que le constat de l'ignorance doit emprunter les chemins de la connaissance. *

La France se dresse depuis des siècles contre l'obscurantisme, elle ne renoncera pas à ce qui a fait sa gloire éternelle.
(Journée d'hommage national à Samuel Patty et aux autres victimes du terrorisme) *

26e semaine, 2 novembre 2020 *



Le problème de l'honnêteté intellectuelle ce n'est ni l'intellect ni l'honnêteté, mais l'exigence de grandeur. *

Confinement. Déconfinement. Reconfinement. Ou... Mi-confinement ? *

Dernier jour de pleine liberté, les bars sont pleins, jusque tard, sans masque par fonction et sur les chaînes et ondes les professeurs de médecine, chefs de services d'urgence ou d'infectiologie, en appellent à la responsabilité pour les aînés et les soignants, et elle arrive la responsabilité : confinement ! *

Transformer l'enfermement en ouverture d'esprit : challenge ! *

La sûreté, droit naturel, inaliénable et sacré selon la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789. *

La sûreté amputée, la sûreté méprisée, la sûreté ignorée, mais la sûreté constitutionnelle imposée pour le bien public et pour celui de la République ! *
(à propos d'un cas et d'un seul : la sûreté sanitaire)

Hier je lis des extrait de La nouvelle grille et je pense : oh et la nouvelle grille juridique !? *

25e semaine, 26 octobre 2020 *



Comment et pourquoi le portrait d'un avocat français, mort il y a quelques années, turbulent et connu comme souvent veut l'être le pénaliste, est-il mis en affiche, anonyme, et dans un cadre anonyme, au fin fond de l'Allemagne ?

Le pouvoir de la République, illusion et immatérialité, se loge où bon lui semble, jusque dans la grâce d'un professeur à la disposition des collégiens.

Le pouvoir a de multiples facettes souvent dissimulées dans la mythification de l'unicité du pouvoir (politique) ; tout de suite, c'est le pouvoir sanitaire qui monte sur la scène.

Le pouvoir de rendre un hommage national, c'est du vrai pouvoir puisque c'est beau.
In memoriam, Samuel Paty

Le professeur doit être ferme et dire vrai, dans une certaine souplesse.
Jour de soutenance de thèse

Un assassinat ignoble emporte bien plus de vies que celles de la victime.

23e semaine, 19 octobre 2020.


L'illusion du pouvoir emprunte au pouvoir des illusions

Le pouvoir peut empêcher des crimes et assassinats, il a en charge la sûreté des vies sans laquelle il n'y a aucune sûreté.
Jour d'attentat terroriste

Généralement mal exercé, le pouvoir tourne en une grande illusion laquelle suscite la tentation d'en faire un arme pour entraver autrui.

Le pouvoir tient en peu de mots : parler longtemps c'est y renoncer.

Le pouvoir appelle sa décharge : consultations, assises, rencontres, avis, consensus et épais rapports !

Le détail, précieux, suggère la gestion ; la politique est dans la seule direction - la direction de la gestion est rarement choisie !

Gouverner ce n'est pas gérer, la politique n'est pas la gestion.
(attendez la suite car on peut mésentendre le propos)

23e semaine, 12 octobre 2020.


La poésie ne se lit pas toujours, alors elle se regarde.

L'ordre public : je remets le sujet sur le métier et hop, un commissariat est attaqué (ça devrait remettre en place les idées...)

La poésie est un accélérateur de conscience, a dit Brodsky, qui a dû ficher la trouille à plus d'un.
i[[référence à un nouveau prix Nobel de littérature qui revient à la poésie en 2020]]i

La malhonnêteté intellectuelle : la plus grande criminelle qui soit !

S'il suffisait d'être révolutionnaire pour faire la révolution !

Cent cinquantième pensée, 150ième, 150ème, 150e... on s'embrouille pour rien quand rien ne vaut l'écriture la plus simple, non ?

Le cinéma de l'amphithéâtre ce n'est pas rien depuis des mois et avec, ce lundi, la jauge à 50 ; c'est un total remake du cinéma qui écrasa le théâtre, comme il y a un siècle !

22e semaine, 5 octobre 2020.


Un tweet prend bien un point pour finir la phrase, non ? Un point tout court.... Ou d'exclamation ! Ou d'interrogation.

Pragmatisme et pragmatique : il me semble que les mots sont un peu usés.

Pour suppléer l'impossibilité de désigner des solutions précises, on a depuis des années abusé du pragmatisme et du besoin d'être pragmatique... Facile !

Au lieu déboulonner des statues, faudrait-il peut-être en dresser quelques-unes d'illustres oubliées et oubliés, non ?

La "dérégulation financière", depuis que le droit bancaire et financier est passé de 5 000 à 10 000 pages de règles, c'est quoi ?

Genre, tu vois... au niveau de... du coup... c'est clair... car derrière... Bon, après...

Au-delà des polémiques, créativité et découverte sont peut-être de retour, et peut-être contre l'innovation - trop technique et technocratique.

21e semaine, 28 septembre 2020.



Regarder le ciel fait autant pour la créativité que le meilleur des livres.
(Souvenirs de E. Kant)

La créativité en fait sécher plus d'un et plus d'une : c'est que, depuis toujours, le processus, par nature perturbateur, est caché par tous les conservateurs.

Le Droit ne se fait pas avec de bons sentiments, ni du reste la littérature, dit-on, de tradition.

Nous savons désormais que nos sociétés sont arrêtables : un virus un peu plus transmissible, un peu plus virulent et durant une décennie et l'on retourne aux années 1920...

Curieuse sensation que celle du temps qui passe, quand c'est nous qui passons.

Le corporatisme, le mot a faibli en l'absence de "corporations" tout en s'étendant avec les "corps" ; il s'exprime souvent pour rien dévoilant ainsi, au détriment du corps, des mentalités archaïques.

Il y a des personnes qui croient que la liberté d'expression est désormais assurée par les réseaux sociaux qui sont des sociétés privées : c'est finalement consentir qu'une liberté soit objet de commerce !

20e semaine, 21 septembre 2020.



Un véritable dimanche vert : on parle des avions qui voleront un jour avec des moteurs à hydrogène.

Si vous avez quelque chose à dire, écrivez-le, sinon vous vous trompez sur vous-même.

Les doctorants qui ont passé trente ans et bien plus de cinq ans de thèse qui expliquent sur les réseaux sociaux comment il faut faire une thèse, en trois ans ?

Les stocks de connaissances et savoirs qui dorment ou difficilement accessibles : voilà une beau marché !

Faire un gouvernement, ça prend de l'énergie et deux ou trois jours, défaire un gouvernement ça se fait sans énergie tous les jours, il suffit de laisser faire les ministres.

Loin des yeux loin du coeur : une question pour les cours à distance.

19e semaine, 14 septembre 2020.


La sapin évoque moins une croyance que l'enfance : sensible !

Jamais le sapin mort (un arbre de noël) n'a été aussi vivant !

Si la "distanciation sociale" est aussi bien suivie que les distances de sécurité sur la route...

La théorie de la pratique : à désespérer presque toute l'Humanité qui ne souhaite pas s'enquiquiner avec des questions complexes et en séries à harmoniser en... réponses !

La pratique de la théorie : attention au chemin inverse.

Le nez hors du masque quand on porte un masque sanitaire, au pif :
c'est de la grasse stupidité ? Signé : LeNez DansLeMasque

Le langage doit devenir un cours obligatoire parmi les enseignements juridiques (Disons : Langage, langages et langue)


18e semaine, 7 septembre 2020.


Je lis qu'il fut frappé d'un "coup de foudre instantané" (au dos d'un livre d'un romancier qui gagne des millions et qui n'a pas pris le soin d'inventer le coup de foudre en pointillé).

La tautologie effondre désormais le langage dans une phrase sur deux ; plus rien ne voudra demain rien dire (dans un monde où, il est vrai, tout le monde fait des phrases, signe heureux de liberté).

Le droit de se faire publiquement engueuler par le président de la République : une nouvelle figure ?

Le droit de ne rien faire de toute sa vie, un droit qui existe sans le moindre alinéa : la République est bonne mère !

Les "enfants" en période de scolarité sont obligés de faire quelque chose : leurs études (encore qu'en pratique...).

"La rentrée des classes", expression curieuse mais manifestement admise en synonyme de "rentrée scolaire" ; admettre "La rentrée des amphithéâtres", ce sera une autre paire de manches, surtout cette année !

L'économie est en voie de soviétisation : création d'un Gosplan avec un Haut Commissaire du Plan et des Préfets de la relance... comme les choses tournent parfois...

17e semaine, 31 août 2020.



16e semaine, 24 août 2020.

Fin de monde. Donc début de monde. Éternel recommencement !

Jamais une affaire telle celle du masque aura permis de tant l'ouvrir ! Fin de section sur le masque.

A mettre le masque, autant le mettre bien, notamment sur le nez, non ? Autant en mettre un propre ? Autant ne pas oublier se laver les mains. Autant qui fait beaucoup, qui fait beaucoup trop pour beaucoup trop de gens. Le stupide masque est une jauge de l'imbécilité, de l'incivilité et de l'incapacité.

Toutes les esprits occupés par des questions de masques : c'est à devenir fou !

Les civilités visent au principal à écarter toute sincérité et vérité et y parviennent.

Les condoléances aux vivants importent davantage que la moindre pensée pour le mort : preuve qu'il est bien mort !

Toute la semaine dernière je pensais mettre à jour ce journal : mais les pensées s'envolent !


15e semaine, 17 août 2020.

Paradoxe, en divers lieux, le dimanche : jour de marché.

Le "Droit du marché", le droit au service du marché, rendu au marché : quand certains y songent, quel horreur !

Le "Droit du marché" ; quand j'y songe, quel honneur !

Codes et identifiants : choisir des termes et chiffres neutres pour toute liberté vis-à-vis de quiconque.

Au contraire des prédictions, Internet n'a pas tué le livre ; ni le ridicule la peur de la technologie !

Centième pensée : l'objectif de mille pensées est excessif.
L'exercice de la pensée courte est un exercice de pensée parmi d'autres, ni plus ni moins facile ; juste à pratiquer pour utiliser quelques régions cérébrales...

Morale de plein mois d'août : la pensée n'a pas de vacances, et ceux qui écrivent avec l'écriture au fond de l'âme ne cessent d'écrire car l'écriture-pensée, à l'instar du cerveau, fait du repos une illusion.



14e semaine, 10 août 2020.

Les jours étincelants deviennent noirs avec la mort et puis, au fil des ans, il redeviennent un point lumineux dans le ciel des souvenirs.

Marie : la discrimination positive forge à l'occasion les dogmes religieux.

La première pluie nette du mois d'août dit toujours qu'une année est passée.

L'inerte : là gît la première condition de la vie.
(depuis 4 milliards d'années, et non 1 ou 2, ai-je entendu il y a peu, l'inerte a commencé a bougé)

"Coconstruction" est un terme commode qui ne se présente pas comme en lien avec la fin des "déconstructions" : mode.

"Déconstruction" : opération intellectuelle très parisienne qui, en forme de point de passage obligé, ne rend pas forcément la personne et le discours intelligents.

Le calendrier, avec ses seules saisons, ne cite pas les semaines écrasées par le climat.



13e semaine, 3 août 2020.


Le calendrier ne cite pas le creux de l'été.

L'effondrement manifeste calculé par la science économique masque les causes essentielles de l'événement.

L'effondrement devient une simple affaire de calculs quand il est bien visible.

L'effondrement discret est un événement indétectable concernant une société moderne faite de cent mille flux et mille institutions.

Beyrouth rappelle qu'en plus du malheur qui s'incruste, le malheur qui explose peut frapper à tout instant.

La lutte des masques en guise de passion intellectuelle et politique ?!

Des économistes veulent le partage du pouvoir dans un nouveau "cadre" et au nom d'une vision de "codétermination" : le tréfonds politique du pouvoir, plus subtil que l'économie qui mousse comme l'écume, emprunte des chemins culturels et psychologiques bien complexes...
(à propos d'une tribune)


12e semaine, 27 juillet 2020.


Il y a des mots creux qui désignent du plein et c'est une mission impossible : cadre.

L'internet n'a donc pas tué le livre, ce qui fut une grande angoisse durant dix ans ; les autres avenirs auront à le confirmer.

On pense que le temps file quand ce n'est que l'oeil qui regarde encore ce qui est hors du temps.

Une balade choisie montre cette chose fascinante qu'une personne sur vingt n'arrive pas à mettre le nez dans le masque : ainsi passe le dur virus sur la société molle et les cervelles mollassonnes.
(période de crise sanitaire due au coronavirus)

Tous ces lecteurs qui – en double silence – passent et pensent : qu'est-ce que tout cela ?

"Fondamentalement" : au fondamental, on y est quand on a donné combien de niveaux d'explications et de niveaux de causalité ?

L'amour c'est voir briller une personne et mille éclats de ses yeux.


11e semaine, 20 juillet 2020.

Décrire n'est pas écrire, pas plus que photographier n'est peindre.
(brin de poésie dominicale)

"Fondamentalement", les juristes utilisent volontiers le mot : fondamentalement dangereux !

La formation ? Michel Serres avait pensé : élever, instruire, éduquer.

Ce matin je ne pense rien, ce qui est encore penser.

L'algorithme millénaire retient depuis peu de nombreuses attentions, bien plus que l'informatique : elle n'était pas assez chic.

Cela fait trois ans (après l'instauration de la fameuse machine post-bac) que je me dis que les rentrées universitaires et scolaires n'auront pas lieu : erreur à chaque fois !

Il y a dans l'été une force invisible et réversible qui épuise ou revigore.

10e semaine, 13 juillet 2020.

La Justice s'effondre : les robes, les mortiers, les marteaux, les Palais, les lambris, les codes, les postures, les sièges hauts... tout ce qui était grandiose est devenu ridicule.

La ligne, tenir sa ligne, outre sa condition et surtout par-delà ses forces

Le refus de sa condition est devenu un véritable esclavage.

Liban : un berceau de la civilisation ne peut pas mourir, seulement souffrir.
(pour ceux qui ont besoin de précisions : colère et tristesse ne sont pas ici exprimées)

Leçon constitutionnelle à un secrétaire d'Etat de la part du Président : tu n'es pas ministre même si on t'appelle comme ça à la Buvette de l'Assemblée car tu vois, tu n'es pas encore nommé.

Pour diriger un pays en se faisant détester il suffit de nommer des ministres qui aiguiseront l'incompréhension de la population : simple, non ?

9e semaine, 6 juillet 2020.

Gouvernement de combat, gouvernement de mission, gouvernement de ceci, cela ne dit presque rien du tout : le piège de la "communication".

Avis à tout intéressé : l'avocat pénaliste, un des piliers de la démocratie, défend en général des délinquants, dont les pires, et en même temps quelques innocents... (Extrait d'enseignement de CM 1)

Dans la classe parlante, l'idée est désormais acquise qu'on peut ignorer les concepts : les "crimes odieux" ; veillons à ce que l'on évite les "crimes sympathiques" .

L'encyclopédie était une idée simple et réalisable à l'oeil qui regarde haut : et maintenant ?!

Arbitrage (ministériel) : le mécanisme dont vos vies dépendent.

Etre un contemporain, c'est voir les lumières aveuglantes du futur sans se griller les yeux.

Le "Gaullisme social" est un standard de la pensée politique plate qui occupe le terrain depuis trente ans sans la moindre incarnation, revendication ou action : le "Gaulliste social" se récite mais n'existe.

8e semaine, 29 juin 2020.

Un bon gouvernement, ce serait 7 (+ 2) qui parlent, et 20 qui bossent.

Le suppléant du député n'est ni élu, au sens strict, ni autrement reconnu jusqu'au jour, hypothétique, où il devient député : l'attente étant insupportable il se fait appeler "Député suppléant".

"Président de Région" : bien mieux que président de Conseil régional qui est l'appellation légale !

La recette classique pour constituer un gouvernement à savoir un peu de... quelques-uns qui... au moins un... mène à la faillite, mais tranquillement.

Le moindre mandat étouffe d'orgueil le citoyen plus qu'il ne le dote de créativité, ainsi les adjoints au maire se font-ils appeler "Maire-Adjoint". (CGCL, article L2122-2 : "Le conseil municipal détermine le nombre des adjoints au maire sans que ce nombre puisse excéder 30 % de l'effectif légal du conseil municipal.")

Tous les pouvoirs dégringolent et subissent un effondrement qui laisse des façades : est-ce la liberté ?

La Justice est une grosse administration qui se prend pour une grande vertueuse.

7e semaine.

Mettre à bas quelques vieilles statues : qui donc peut analyser cela ?

Tous les pouvoirs dégringolent et subissent un effondrement qui laisse des façades : est-ce la liberté ?

La Justice est une grosse administration qui se prend pour une grande vertueuse.

Mettre à bas quelques vieilles statues : qui donc peut analyser cela ?

Qui dit société de flux, dit société des reflux.

L'interruption du flux est le paroxysme de la crise sociale actuelle poussant à tout, voire n'importe quoi, pour rétablir les flux

La société des flux se caractérise par une sorte de folie qui confond le flux et la vie.

Quelques notes sur le flux, les flux : quelques pensées constitueront parfois une suite de pensées...

6e semaine.

Société des flux, de l'électricité, de l'eau, des ondes et des circulations diverses dit : une société gouverné par les flux !

Ce matin, un dit "ce qui se passe en ce moment", mal dit : ce qui se passe c'est surtout ce qui ne se passe pas...

Le juste et l'utile, banal comparé à l'injuste et l'inutile !

Durant un temps long j'ai été sensible à cette idée que notre société est une société des flux, je n'en ai rien tiré de précis, ce ne fut qu'un flux.

L'œil du poète lit plus loin que tout autre.

A une question posée une réponse "no comment" vaut soit un "je ne sais pas répondre", soit un fort différent "je ne veux pas répondre", les deux appelant une autre question (pourquoi ?) : "no comment" c'est vraiment une supercherie à la mode !

Entre le concept et la chose, c'est encore le concept qui fait le lien entre les deux.

Pensée du lundi, soyons un peu dans le difficile... pour commencer la semaine.

5e semaine.

Artefacts, artifices, artisanal, arts : articulations.

Le concept de "soupçon avéré", par un ministre suggéré, qu'un jour n'aura duré, l'homme l'a retiré.

Le "soupçon avéré" pourrait rester - un peu injustement car il y a pire - comme le signe de cette société au verbe creux où le concept est devenu un détail alors que sans lui aucune pensée n'existe.

Une société peut-elle, par une sorte de crise de nerf, tomber dans le chaos ? Pas une crise budgétaire, ni monétaire ni sanitaire : juste une crise nationale.

La société ouverte est revendiquée avec un tel esprit de fermeture qu'on sait où on va.

La profondeur de pensée c'est le lieu où l'un se noie et l'autre s'accomplit.

J'ai le sentiment que le juriste est une sorte de physicien de la langue qu'il pratique en théorie, avec des lois, des sortes d'équations, et en pratique avec des actes juridiques - qui valent bien le laboratoire.

4e semaine.

Pierre Teilhard de Chardin a sa rue dans Clermont-Ferrand, derrière l'Ecole de Droit : curieux.

Maurice Blondel qui soutient l'existence de la "pensée pneumatique" n'a pas sa rue à Clermont-Ferrand.

Que la Providence nous garde de l'Empire du dire qui s'effondrera face aux Empires du faire.

Prince qui tarde à confiner, retarde à "déconfiner".

De Gaulle par-ci et Charles de Gaulle par-là, et les anniversaires, et tout ça... les Français et quelques élites ne réalisent donc pas ce qu'ils prendraient dans les gencives si le Général revenait au pays des veaux !

Un célèbre penseur, avec sa méthode, aurait pu inspirer les juristes pour envisager le cas du "Droit du droit".

L'Université Numérique : une honte, je vous le dis, une honte ! On en reparle en... 2050 ?! Si l'Université existe encore.

Troisième semaine

La spécialisation c'est vraiment un truc à éviter, regardez : Federer, Nadal, Djoko...

L'enseignement général, il plaît dans le monde de l'éducation et généralement pas dans le monde dit "professionnel" : à chacun sa profession !

Pour bien plaider devant un juge non-professionnel, il faut soigner et rendre belle l'histoire que l'on raconte.

Entre le nombre et le mot, entre compter et le dire, il y a sans doute quelque chose, et à côté aussi.

Le monde d'après c'est : tout le monde doit acheter une bagnole !

Tous les mots auraient au moins vingt sens ont pu déterminer quelques logiciens entichés de sémantique : êtes-vous bien sûr d'avoir compris cette phrase ?

Lire un bon dictionnaire illustré, qui doit être dans toute "maison", voilà qui forme l'esprit d'un enfant et fait un citoyen.

Deuxième semaine.

L'écriture n'est pas un fait extérieur, un produit, elle est plutôt un calcul intérieur.

Un bon médecin c'est celui qui te dit de corriger plein de trucs dans ton "bilan" quand tu n'as rien, et qui te dit que ça va aller quand tu risques de mourir.

La plume d'oie et un bon papier, je vous le dis ! Un papier, que dis-je ? Un parchemin ! Là est l'humanité.

L'auto-école, c'est l'occasion d'apprendre à rouler en frôlant les trottoirs comme tu ne le feras jamais plus dans ta vie !

Beaucoup on raté leur vie parce que leur seule ambition a été d'écrire des livres, or l'incertitude du concept de livre est immense.

J'adore les gens qui écrivent des pages entières sur "l'impensé machin" ou "l'impensé truc" : quel culot quand même !

Déconfinement : terme qui met fin aux illusions de penseurs d'occasion qui, confinés, s'imaginèrent en défenseurs des libertés publiques.

Première semaine.

Pic de la Mirandole, génie d'il y a quelques siècles, s'était attaqué à l'absurdité de l'astrologie : pour se rater, il s'est raté !

Je crois que je ne crois plus en rien, ce qui me dérange beaucoup puisque c'est croire encore.

Pour certains, avoir toujours hésité à croquer des hosties est un petit réconfort en période de crise sanitaire.

Les meilleures universités sont celles qui fonctionnent comme des écoles d'autodidactes.

Le temps de l'enfance, c'est l'imagination en sa puissance.

L'avocat s'écoute beaucoup parler, mais la véritable catastrophe c'est quand même lui ne s'écoute plus.

Il est grand temps de discuter de l'éthique de l'éthique.

[11 mai 2020, première semaine]


__________________________________________


Dans cent jours il y aura ici cent "pensées". Dans mille, mille. Si la providence le veut.



Lundi 5 Octobre 2020
Lu 115 fois

L'auteur, contact et Informations légales ISSN | Professionnels du Droit et Justice | Droit bancaire-monétaire | Droit des investisseurs | Civil et Public | Consultations et Conseils Juridiques | Méthode, le coin des étudiants | Droit des sociétés | Commercial, consommation et concurrence | Indemnisation des Préjudices | Droit de la sécurité | Entretiens, Echos et Reporting dans les médias | Philosophie du Droit, Juridique et Politique | Littérature, écriture et poésie | Champagne !