hervecausse
Recherche

Informations Consultations & Missions

Consultation classique. Consultations approfondie & exceptionnelle.

Contre-consultation. Consultation sur conclusions. Consultations sur pourvoi et après cassation.

Missions de Consultation sur projet. Missions d'assistance - consultation sur montages et contrats.

Arbitrages.

Lisez la suite, cliquez ici


Inscription à la newsletter


Consultations et Conseils : Direct Droit change avec ses 2 millions de lecteurs ! Et du "payant" pour de l'inédit !



Consultations et Conseils : Direct Droit change avec ses 2 millions de lecteurs ! Et du "payant" pour de l'inédit !
Le blog mettra désormais l'accent sur le métier de la consultation juridique et sur les métiers du conseil juridique. Suivez comment... Direct Droit comprend plus de mille analyses d'arrêts, de lois, de décrets de directives..., de contrats, de positions gouvernementales, de décisions des régulateurs. Et quelques analyses politiques... Ce blog gratuit a eu et a un coût, il sera désormais amorti.

En vérité, il y a plus de mille publications gratuites sur Direct Droit, probablement 1300, mais le compteur en affiche 1500. cela tient aux textes entamés (au moins par un intitulé) et qui n'ont pas été écrits et donc publiés. Je suis incapable de savoir combien il y a d'analyses en ligne. En tout cas, malgré ces incertitudes, ce chiffre de 1500 est un cap. Je l'avais fixé à 1000, et puis j'ai continué, le blog est une drogue, une méthode d'enseignement (pour ceux qui sont assez vigilants pour comprendre ce qu'ils ont intérêt à lire...) et une méthode de travail, de réflexion (nombre de noms illustres - Jérémy Bentham par exemple - ont confié ne pas pouvoir laisser passer un jour sans écrire.

Sans doute parce que l'écriture est une des techniques pratiques de l'exercice de la pensée - comme l'oralité du reste quand on confronte ses idées. On pense aussi à cela...

Mais il faut savoir évoluer, s'orienter voire parfois s'arrêter. C'est aussi une preuve de maîtrise. Une preuve de réelle modestie : il faut savoir admettre ses limites et savoir se retirer. On ne fait que passer...

Il convenait de passer à autre chose tout en gardant un axe de rubriques d'analyses juridiques. Est donc un bon axe celui de la consultation juridique et, ou, du conseil juridique, le cas pratique étant par ailleurs à la mode dans les Facs. On peut aller très loin, avec cet exercice, jusqu'à jauger la valeur d'un moyen de pourvoi (exercice trop rare, le plat de certains arrêts est parfois le reflet du pourvoi...).

Dans cet objectif, je vais essayer des articles en mode payant, car le service rendu ne le sera pas ailleurs. Pas de quoi "gagner de l'argent" mais juste de quoi amortir le coût du blog et, aussi, nouer des contacts de qualité avec ceux qui payeront ces articles qui iront du plus fondamental jusqu'au plus pratique. On sait que la façon de travailler des juristes français fait sourire en Allemagne, le reporting des arrêts, fût-il opéré en 72 heures, n'a aucun intérêt et la précipitation (commenter sous un mois) aboutit au même résultat quand les auteurs n'ont pas une très grande expérience (20 ans ?).

Les autres sources de l'internet ne sont par ailleurs très souvent peu ou pas fiables. Les professionnels qui publient font trop souvent de la publicité où ils relatent la dernière décision sans l'accrocher au passé ou la projeter ; ils n'ont souvent pas la méthode et l'art de la recherche (le doctorat n'est pas une garantie, mais il est une bonne initiation). Je cherchais hier un arrêt "Com X avril 2001, n° 719" citée dans une note de cabinet spécialisé en droit des affaires ; la source est très difficile à retrouver car mal identifiée, j'ai passé 2 heures pour le retrouver et, au final, l'arrêt ne dit pas ce que ce pro du droit lui fait dire... Mais qui passe 2 heures sur un arrêt quand la note publiée en comporte 15 et qu'il faudra, dans la consultation, ou dans les conclusions, en citer 15, et cette fois les bons.

Pour le Droit bancaire et financier, vous trouverez mes analyses dans mon ouvrage mis à jour, du moins si je parviens à le faire éditer (en fin d'année ou début 2019). Cet ouvrage, qui unifie la matière, reste le moyen de voir en deux mois (de lecture) ou deux ans (M1 et M2) tout un secteur professionnel, celui de la finance, une chance pour trouver des emplois ; la finance est à votre porte, elle rentre jusque dans les collectivités territoriales (jusqu'à le mettre en faillite, mais tout va bien le contribuable paye ). Il y a 25 métiers à la clé qui sont sans concurrence des juristes non-spécialisés : la culture financière ne s'acquiert pas aisément. La trentaine de thèses originales (inédites ailleurs) que l'ouvrage comprend est affinée (le véritable sens de la régulation, la définition de la finance, la propriété des actionnaires, la purge de l'obligation de vigilance, la notion fondamentale du crédit, le creux de l'éthique, le patinage des règles de bonne conduite, les définitions des diverses formes de monnaie, le droit d'usage du banquier sur les sommes en dépôt...). Evidemment, les mises à jour techniques sont faites (50 arrêts renforcent déjà l'ouvrage et les multiples lois nationales ou européennes y sont résumées...). Droit bancaire et financier est à jour et prêt, quand la loi sera votée, à résumer en 20 lignes les ICO (tout se réduit en 20 lignes, même la pensée d'Albert...).

Ces modifications devraient permettre d'engager le dialogue de façon efficace avec les justiciables ou professionnels confrontées à une difficulté. Les publications payantes devraient impliquer des questions précises, des remarques impertinentes : de quoi améliorer la lecture du droit positif et des pratiques non-contentieuses.

Au plan purement doctrinal, j'entends dépasser les méthodes habituelles et tenter de recycler de nombreuses notions et méthode de raisonnement. Je pense ici à du travail technique sur une disposition légale, une définition doctrinale ou une position jurisprudentielle. La longue expérience du blog, en parallèle de nombreuses publications classiques, appelle cette évolution. Ce travail très sérieux se fera encore sur le mode amateur qui est nécessairement celui d'un auteur qui, parfois, a une idée décisive écrite sur un ticket de métro qui est au fond de sa poche.

Vous allez voir, ce sera original et percutant. Merci de votre confiance et de votre fidélité.


Vendredi 22 Juin 2018
Lu 12320 fois

Consultations et Conseils Juridiques | Droit et Justice, le coin des "pros" | Droit bancaire-monétaire | Droit des investisseurs | Civil et Public | Méthode, le coin des étudiants | Droit des sociétés | Commercial, consommation et concurrence | Indemnisation des Préjudices | Droit de la sécurité | Philosophie du Droit, Juridique et Politique | L'auteur, contact et Informations légales ISSN | Entretiens, Echos et Reporting dans les médias