hervecausse
Recherche

Inscription à la newsletter



Don DeLillo pointe puis rate le système dans "Le silence" (Actes Sud, 2021). Toute théorie peut attendre...



Don DeLillo pointe puis rate le système dans "Le silence" (Actes Sud, 2021). Toute théorie peut attendre...
Le croisement du droit et de la littérature devrait servir à stimuler les esprits, sans croire naïvement que les romanciers sont des théoriciens du droit utiles à ce titre, de théoricien, aux juristes. Et, à cet instant, que votre esprit ne tendent pas vers la BD, il pourrait en être meurtri d'inutilités patentes et grossières (surtout pour les étudiants qui ont à apprendre un métier...).

L'oeuvre littéraire importe mais seulement pour pointer un mouvement, un élan, un fait, un mot... qui peut amener le juriste à enclencher une réflexion propre, ou à incorporer une réalité à une endroit, dans son échelle méthodologique.

Dans "Le silence" (Actes Sud, 2021), Don DeLillo offre un livre sur une crise numérique. Nous parlons de cette question

Il met le système en exergue de chapitre (p. 53), pour ensuite ne plus en reparler : il le rate le système !

La crise numérique qui est la colonne vertébrale du récit est mystérieuse. Du reste, le numérique est atteint pour une question qui, semble-t-il, pourrait être purement être de fourniture électrique (l'air du temps m'y fait penser...). En somme, il pourrait s'agit d'une crise industrielle (électrique) plus que d'une crise numérique. Sachant que de la production locale et sporadique d'électricité ne permettrait pas de remédier au shutdown que l'auteur imagine, s'étonnant aussi que certains l'aient déjà accepté. En effet, les systèmes (grands), les réseaux, comme les systèmes à notre disposition (notre terminal, nos terminaux), supposent une fourniture d'électricité permanente et généreuse.

Mais qu'importe la nature de la crise en cause - imaginaire.

Au moins le système est-il perçu, sinon compris, comme l'une des pièces essentielles de "l'ère numérique" (pour parler de façon moderne et pompeuse). Ce n'est pas encore le cas en science juridique et, pareillement pour des raisons mathématiques, physiques et technologiques qui m'échappent - et sur lesquels ma profonde incompétence m'interdit de vous livrer le moindre mot.

Ici, la littérature aide peu ; le juriste est seul face à l'ingénierie qu'il méconnaît profondément, et par incompétence intellectuelle, et par résistance culturelle (mais la seconde n'est-elle pas le paravent de la première ?).

Le système attend. Le système attendra.

Toute théorie peut attendre et, s'il le faut, cent ans de solitude...

____________________

L'usage de la barre recherche vous permettra de trouver, entre autres :

https://www.hervecausse.info/La-montee-des-Systemes-en-Droit-Objets-Juridiques-Non-Identifies-Les-dark-pools--marches-financiers-confidentiels-a_a309.html

https://www.hervecausse.info/Systeme-d-intelligence-artificielle-une-appellation-du-nouveau-regne-Tag-IA-AI_a1808.html

https://www.hervecausse.info/Le-vieux-systeme-bancaire-et-monetaire-au-chevet-du-monde-sans-cryptomonnaies-ni-crypto-illusionnistes_a1771.html

Don DeLillo pointe puis rate le système dans "Le silence" (Actes Sud, 2021). Toute théorie peut attendre...

Samedi 3 Septembre 2022
Lu 110 fois

L'auteur, contact et Informations légales ISSN | Professionnels du Droit et Justice | Droit bancaire-monétaire | Droit des investisseurs | Civil et Public | Consultations et Conseils Juridiques | Méthode, le coin des étudiants | Droit des sociétés et des groupements | Commercial, consommation et concurrence | Indemnisation des Préjudices | Droit de la sécurité | Entretiens, Echos et Reporting dans les médias | Philosophie du Droit, Juridique et Politique | Littérature, écriture et poésie | Champagne !