hervecausse
Recherche

Inscription à la newsletter




Repères

Un blog de professeur d'université. Nota bene.

La liberté d'expression des universitaires est reconnue de valeur constitutionnelle non pas parce qu'elle intéresse les chiens et les chats, mais des femmes et des hommes qui ont à s'exprimer en leur science, en leur discipline, ce qui finit souvent par déboucher par des considérations sociales et politiques et par des positions, lesquels, souvent, mettent en cause diverses autorités.
L'expression des universitaires doit être modérée et objective. En mon âme et conscience, car il n'existe aucune instance nationale de référence, ni aucun protocole, je juge que mon blog est modéré et objectif, au vu des circonstances publiquement connues. Il juge et apprécie des décisions publiques, qui sont des décisions juridiques, que le juriste doit entendre, comprendre et, sinon, qu'il est libre de critiquer. Les médias ne sont pas les seuls à informer le public.
Nous avons pu ainsi accorder au gouvernement que le confinement, sur la base de l'article L. 3131-1 du CSP, dans sa rédaction du 15 mars, était logique. La logique des analyses ici faites ne sont pas partisanes. Il est utile de le mentionner.
Des billets sont critiques. On s'attache à ce qu'ils disposent toujours de réalités juridiques justifiant nos opinions. Une analyse, peut ainsi évoquer l'épistémologie et la philosophie des sciences, laquelle est la reine de l'interdisciplinarité dont les pouvoirs publics disent l'importance dans les enseignements supérieurs. Personne ne saurait s'y soustraire, pas même la science médicale. Quand la plupart des sciences exactes s'y soumettent. La forme littéraire de l'éditorial est parfois utile après mille analyses juridiques techniques publiées, elle est la suite de la construction d'une pensée et d'une méthode. Car les méthodes sont nombreuses, ici ou ailleurs.

Partager ce site

L'open data : le cas du judiciaire (colloque à la Cour de cassation)



La société est mue par le fort courant de la digitalisation que l'on peut appeler de nombreuses façons, jusqu'au néologisme "ubérisation" qui, en général, désigne une désintermédiation via l'informatique. L'évolution est actuellement accélérée par le double phénomène du big data et de l'open data, soit les données informatiques en masse et la libre accessibilité aux données. Evoqué dans une note ci-dessus, le phénomène de l'ubérisation est une question de droit commercial ; sa face de droit public fera qu'il sera étudié sous cette appellation (ubérisation) par le Conseil d'Etat :

Prochaine étude du Conseil d'Etat

Le phénomène informatique transforme les biens et même en crée de nouveaux, il transforme les rapports sociaux (les emails en continu..., SMS, tweets) et crée des espaces sociaux nouveaux (dont ceux appelés "réseaux sociaux"), comme des supports nouveaux (dont les blogs personnels).

Le phénomène d'open data, de libre accès aux données informatiques, interroge l'Etat et ses composantes constitutionnelles, dont la Justice.

A la tâche, la Justice est une formidable créatrice - avec l'aide de tous ceux qui y concourent. Les décisions de justices rendues, en grand nombre, deviennent des data dont plus d'un - éditeur ou commerçant - est friand.

Toute impliquée à sa mission, à son adaptation au monde, dans des budgets annuels toujours serrés, on ne le sait que trop (voyez la une du Monde du 6 octobre : La justice française, parent pauvre en Europe), la Justice et les juges créent la jurisprudence. La Justice, parfois dans la discrétion, travaille avec ténacité les sujets les plus modernes mais aussi les plus difficiles, soit parce que les parties aux litiges les lui soumettent, soit en interne au plan organisationnel.

Le colloque du 14 octobre en atteste.

Les travaux du colloque présentés sur le site de la Cour de cassation

En regard de ce programme, un spécialiste réputé de la documentation juridique, M. GASNAULT, a attiré mon attention sur le dossier documentaire qui a servi à la préparation du colloque et que l'on donne donc aux lecteurs :

Dossier bibliographique








Samedi 15 Octobre 2016
Lu 342 fois

Consultations et Conseils Juridiques | Professionnels du Droit et Justice | Droit bancaire-monétaire | Droit des investisseurs | Civil et Public | Méthode, le coin des étudiants | Droit des sociétés | Commercial, consommation et concurrence | Indemnisation des Préjudices | Droit de la sécurité | Philosophie du Droit, Juridique et Politique | L'auteur, contact et Informations légales ISSN | Entretiens, Echos et Reporting dans les médias | Littérature, écriture et poésie | Champagne !