hervecausse
Recherche

Inscription à la newsletter




Repères

Le site #directdroit plus lu le samedi que le ...?

Le site #directdroit plus lu le samedi que le ...?
Courses obligent, la consultation du blog est nettement moins importante le samedi. A tel point que le dimanche, ordinairement,les consultation sont plus importantes. Le confinement a changé la situation : 800 pages lues le dimanche, seulement 700 pour le samedi. Nous sommes d'accord : l'information n'a aucun intérêt. Sauf celui de faire passer deux ou trois minutes de confinement ! Le record de la semaine correspond à un pic assez net : 2 320 pages. Un autre pic à 2130 était relevé quelques jours plus tôt. Je parviens rarement à en identifier les causes. Directdroit marche donc, en toute indépendance, vers les 3 millions de visiteurs. En nombre de visites, ce cap a été franchi depuis un moment.

Un essai sur la pensée juridique de Sheldon ! F. Defferrard, mare & martin.

Un essai sur la pensée juridique de Sheldon ! F. Defferrard, mare & martin.
Cet essai très bien écrit a une vertu qui dépasse celle de l'analyse d'une série TV. Pour nous, il apporte au Droit la thématique de la science physique. Il la met dans la discussion juridique. Cette discipline frôle l'inexistence en science juridique. Le juriste doit soupçonner que sa réalité frustre serait mise à mal avec ce point du vue. Ici, l'angle de la série purge du soupçon de lignes provocatrices contre l'establishement juridique. Le vers physicien est-il placé dans la pomme juridique ? Rien n'est sûr, la peau du positivisme est difficile à percer.

"La pensée juridique de Sheldon Cooper ou Comment faire du droit avec The Big Bang Theory", éditions mare & martin.

Grands systèmes de droit contemporains, Introduction au droit comparé, LGDJ, par G. Cuniberti.

Grands systèmes de droit contemporains, Introduction au droit comparé, LGDJ, par G. Cuniberti.
On se plonge avec intérêt, aujourd'hui, dans les pages consacrées au droit japonais...

Intruments de paiement et de crédit, Introduction au droit bancaire, R. Bonhomme et M. Roussille

Intruments de paiement et de crédit, Introduction au droit bancaire, R. Bonhomme et M. Roussille
Pratique manuel, très rigoureux et formateur.

Vers LGDJ

Partager ce site
Accès Pro & Love Blog

Le projet de loi PACTE ne sait pas définir le token... et délire sur l'identification du souscripteur (blockchain, ICO, cybermonnaie, jetons...). €



Le Code monétaire et financier comportera probablement un article L. 552-2 ainsi rédigé, si la loi PACTE est adoptée dans les termes actuels du projet : "Aux fins du présent chapitre, constitue un jeton tout bien incorporel représentant, sous forme numérique, un ou plusieurs droits, pouvant être émis, inscrits, conservés ou transférés au moyen d’un dispositif d’enregistrement électronique partagé permettant d’identifier, directement ou indirectement, le propriétaire dudit bien."

La définition se lit trop bien, elle sera sans doute reprise et reprise, mais elle est creuse (et bien peu courageuse qui se limite à un chapitre du CMF...). Rien ne servira de la reprendre.
Comparez, en parallèle, notre essai de définition de la blockchain, que le projet PACTE ne comprend pas

Cela permettra de laisser libre l'écosystème, la mauvaise qualité du projet de loi est peut-être volontaire et, en tout cas, une chance. Il permet aussi de relever un creux du droit de l'internet : on fait ci-dessous le lien avec les difficultés des fraudes bancaires via la carte ou d'autres systèmes.

Les quatre assertions de cette définition se détachent trop pour donner une définition unitaire, intelligente : elles ressemblent à la répétition de convictions aussi partagées qu'inutiles. 1) Un jeton est un bien incorporel. 2) Il est fait d'un ou de plusieurs droits. 3) Il est enregistré dans un dispositif électronique. 4) Ce dispositif identifie la personne propriétaire.

Pour le premier commentaire de cette loi, on voit les 3 points fondamentaux suivants . On analyse dans un ordre inversé ces 4 points. On dit un mot de sa suite. On conclut sur la viabilité d'une telle disposition.

La définition proposée du jeton

4. Le dispositif identifie la personne propriétaire.

Cette assertion frise le ridicule : la signature électronique actuelle est impraticable,
Merci de soutenir le Blog !
Réglez par carte de paiement ou avec un compte Paypal (ouverture gratuite).
Le projet de loi PACTE ne sait pas définir le token... et délire sur l'identification du souscripteur (blockchain, ICO, cybermonnaie, jetons...).
Rédigé le Jeudi 23 Août 2018

Consultations et Conseils Juridiques | Professionnels du Droit et Justice | Droit bancaire-monétaire | Droit des investisseurs | Civil et Public | Méthode, le coin des étudiants | Droit des sociétés | Commercial, consommation et concurrence | Indemnisation des Préjudices | Droit de la sécurité | Philosophie du Droit, Juridique et Politique | L'auteur, contact et Informations légales ISSN | Entretiens, Echos et Reporting dans les médias | Littérature, écriture et poésie | Champagne !