hervecausse
Recherche



Inscription à la newsletter

Informations Consultations & Missions

Sérotonine, le roman de Michel Houellebecq, atteint-il l'esprit par l'événement en cours ?



La plume semble plus acérée, mieux capable d'onduler quand elle est trempée dans l'encre de l'actualité or et sang, ou bien, ici, bleu blanc rouge, ou bien... dans une autre de cette épaisseur colorée.

Sérotonine (Flammarion).

Image du livre du livreshebdo.fr

En manque-t-on - de sérotonine - comme un roman cynique pourrait le confirmer ?

En a-t-on trop grâce à tel événement romanesque qui porterait notre euphorie ?

Doit-on en aller chercher en nous motivant - tous ensemble - en lisant ce qui serait les lignes de l'espoir ?

Où bien allons-nous, aidés par les GAFAM et l'industrie chimique, être alimentés d'un produit magique qui nous donnera la sérotonine utile ?

L'intitulé du roman renferme un mystère à durée déterminée : le 4 janvier 2019 le secret mutera en slogan publicitaire. Mais dès fin décembre la presse donnera des bonnes pages.

Les "antis" souffleront, les fans se vanteront d'avoir le livre, de lire puis de l'avoir lu (être fan se déguste) ; enfin, les modérés, les moins intéressants, attendront que les pages du "bon coin" offre le livre (à l'état neuf !).

La question se pose déjà aux raisonneurs du monde présent : Sérotonine, le prochain roman de Michel Houellebecq... a-t-il raté l'événement en cours le plus pertinent ?

L'événement social qui doit porter le livre jusqu'à votre main, l'autre devant se délester de quelques euros, parce qu'il aura heurté d'une seule pulsion votre esprit, lequel, après lecture, voudrait se rétablir.

L'événement social... L'événement trop gros pour avoir été compris, trop tabou pour avoir été dit, trop complexe pour avoir été simplifié.

Si la jaquette de l'ouvrage est un beau gilet jaune de papier, on aura la réponse avant d'avoir lu les premières pages. C'est que Sérotonine parlera de l'effondrement social contre lequel on peut se doper pour faire la nouvelle révolution qui s'impose, voire la nouvelle constitution ?

Certains, il y a quelques jours, ont visé plus haut encore, dans un propos mal ajusté ; ils parlent d'un nouveau "contrat social". Mais il ne font aucune "une". La potion Flammarion commence à circuler et les analyses semblent laborieusement.

C'est qu'on pourra s'en étonner ! Un romancier qui fait des romans ?! Curieuse chose en la France du moment. Tout le monde veut faire tout mais non son office. Pour des raisons intellectuelles...

Il semble bien que l'on soit en présence d'un roman, et raccrocher ces pages fantasmatiques aux gilets jaunes ou à des menaces imaginaires (ou pas) est un peu difficile. On tente de le faire, pour satisfaire une attente. Oublier un roman en en parlant, voilà la logique du moment qui resplendit.

La psychologie nationale a en tout cas besoin de quelque chose pour l'esprit.

Un livre ne suffira pas.





Note du 24 décembre adaptée au 4 janvier.



Vendredi 4 Janvier 2019
Lu 644 fois

Consultations et Conseils Juridiques | Professionnels du Droit et Justice | Droit bancaire-monétaire | Droit des investisseurs | Civil et Public | Méthode, le coin des étudiants | Droit des sociétés | Commercial, consommation et concurrence | Indemnisation des Préjudices | Droit de la sécurité | Philosophie du Droit, Juridique et Politique | L'auteur, contact et Informations légales ISSN | Entretiens, Echos et Reporting dans les médias | Littérature, écriture et poésie