hervecausse
Repères

Environ 1500 notes juridiques à trouver sur Direct Droit

Environ 1500 notes juridiques à trouver sur Direct Droit
Utilisez la barre de recherche pour trouver un texte (saisir des mots différents : la recherche joue sur les intitulés d'articles) et puis les tags, plus sympathiques ? Les rubriques sont aussi utilisables. Vous pouvez aussi saisir dans Google " thème / mot+ Hervé Causse". Dix ans de référencement rendent la recherche souvent assez efficace. Vous pouvez également consulter mon CV, mais la liste n'identifie pas chaque publication (200 commentaires d'arrêts publiés chez divers éditeurs ces dix dernières années), à retrouver en synthèse dans l'édition de Droit bancaire et financier en 2022. Bonne visite.

Droit de l'énergie, éd. Lextenso, Domat. Un livre exceptionnel !

Droit de l'énergie, éd. Lextenso, Domat. Un livre exceptionnel !
S'il faut féliciter l'auteur, Marie Lamoureux, et l'éditeur, il faut aussi se féliciter pour les étudiants.

Qu'ils aient la lucidité de comprendre, pour leur avenir professionnel, que les spécialisations doivent véritablement être... spécialisées (!) et, aussi, qu'elles se renouvellent.


Recherche

Une tribune dans Les Echos sur la responsabilité des banques qui commercialisent les FCP et SICAV (OPCVM). La jurisprudence sanctionne la finance irresponsable et dopée au marketing.



Je vous laisse découvrir mes lignes sur la nouvelle orientation de la jurisprudence (Les Echos vendredi-samedi 19 et 20 septembre 2008 (lien ci-dessus, cliquez sur suivre pour vous retrouver sur l'excellent site du journal Les Echos). Ce problème et la série d'arrêts concernés m'ont également amené à publier un article dans l'excellente Revue de droit bancaire et financier de juillet-août : pour la gestion de patrimoine, c'est d'une véritable nouvelle donne dont il s'agit. Ce sujet, de pur droit privé, est en réalité à directement relier avec la crise financière américaine et... internationale, sujet qui amène quotidiennement sur ce blog de nombreuses personnes. A nuancer : le risque client boursier reste en principe sur la tête du client, le risque de crédit bancaire passe de la tête du client à la banque quand le client est séchement mis en "faillite" ou en surendettement avec de lourds impayés.


Mardi 23 Septembre 2008
Lu 2176 fois

L'auteur, contact et Informations légales ISSN | Professionnels du Droit et Justice | Droit bancaire-monétaire | Droit des investisseurs | Civil et Public | Consultations et Conseils Juridiques | Méthode, le coin des étudiants | Droit des sociétés | Commercial, consommation et concurrence | Indemnisation des Préjudices | Droit de la sécurité | Entretiens, Echos et Reporting dans les médias | Philosophie du Droit, Juridique et Politique | Littérature, écriture et poésie | Champagne !