hervecausse
Recherche


Inscription à la newsletter




Partager ce site

Flux RSS

La Grèce émet à nouveau des obligations, la Grèce sauvée des eaux ?



Le sujet de "la crise financière" agitera durablement le monde, l'Europe et la France. C'est en ayant cela à l'esprit que j'ai essayé d'écrire certaines parties de mon ouvrage Droit bancaire et financier qui ne renonce donc pas à traiter des "grands problèmes", pour aussi aborder les problèmes quotidiens du client face à un établissement, d'un établissement face à la difficulté de rédiger ses contrats...

Ces derniers jours, nos oreilles crépitaient de sérénades médiatiques à connotations internationales : les commentaires unanimes soulignaient le retour de la Grèce que le marché international des obligations. Des "vivas" circulaient sur les ondes. Les médias ont demandé à Jean-Claude TRICHET son avis, claire, net et imparable dans la langue de bois monétaire : c'est merveilleux.

Ce marché international est le marché sur lequel les Etats, volontairement, sciemment, parfois indolemment, sont venus se lier par des contrats de crédit (c'est cela une obligation, un titre obligataire), s'endetter. Cela a permis à nombre d'Etats de vivre au . Ces mêmes Etats sont ensuite venus s'indigner d'une atteinte à leur souveraineté, avec l'union fâcheuse, d'une part, des extrêmes de droite comme de gauche qui rivalise sur le terrain du populisme et, d'autre part, des partis démocratiques toujours trop lâches pour parler "vrai".

A bas la finance ! Vive le peuple ! Vive les pays ! Et demain vive les Nations. Criait-on chez les analystes médiatiques.

Ce marché était accusé de tous les maux depuis ces cinq dernières années.

Ces derniers jours, ce marché est le signe, la preuve, le révélateur de ce que la Grèce va mieux.

Le vent a donc tourné !

D'un seul coup, stupidement, le marché est un révélateur de qualité, scientifique, il est un salvateur et, donc, les méchants financiers sont devenus de gentils investisseurs.

J'ai dénoncé cette attitude stupide qui, sans nuance et sans la moindre once de raison, tantôt accuse le marché, tantôt le vénère (Droit bancaire et financier, éd. Direct Droit, 2014, p. 674, n° 1463), le marché étant traité comme une personne par des démocraties immatures mues par des dirigeants infantiles qui ont réduit la pensée sociale à quelques images et slogans.

Cet état des choses est amplifiée par les autorités monétaires qui, à défaut de savoir inventer une politique monétaire nouvelle, joue sur la communication... La politique monétaire prend les travers de la politique... Cet épisode n'est naturellement

Les lecteurs passionnés pourront revivre "la crise financière" dans l'un de ses volets remarquables, à savoir ce qui a été appelée "la crise de l'euro" dans mon ouvrage Droit bancaire et financier (éd. Direct Droit, 2014, p. n° ).

A devoir rectifier ce qui est tordu par tous ceux qui devraient parler droit - sans jeu de mots, on en rate l'essentiel. Quid de la valeur du retour de la Grèce sur le marché international ? "Intéressant", comme dirait le Docteur Gregory House. Ce qui signifie que ce signe clinique peut avoir de multiples causes et effets. Mais une émission ne fait pas un printemps financier : la Grèce est - de fait - garantie par la troïka (UE, BCE, FMI) qui a également besoin de se sauver elle-même.

Puisque la Grève revient à la normalité financière, entendez ce que crie la troïka : mes plans de rigueur sont de rigueur car ils sont salvateur !

En vérité, l'événement voudrait nous dispenser d'une analyse sérieuse qui est à faire par d'autres - par exemple les agences de notation... oh mon Dieu je ne l'ai pas dit !

Tout cela est à remettre dans le contexte de la problématique de la survenance de la crise de l'euro que l'on a eu grand plaisir à synthétiser, notamment à travers la question de l'Eurogroupe (Droit bancaire et financier, éd. Direct Droit, 2014, p. 148, n° 291).



NB Vous trouvez sur le présent site de nombreuses analyses sur l'euro, la BCE, les obligations... grâce à la fonction de recherche "Chercher sur le site".







Samedi 19 Avril 2014
Lu 350 fois

Méthode, le coin des étudiants | Droit et Justice, le coin des "pros" | Commercial, consommation et concurrence | Droit bancaire-monétaire | Droit des investisseurs | Indemnisation des Préjudices | Droit des sociétés | Droit de la sécurité | Civil et Public | Entretiens, Echos et Reporting dans les médias | Philosophie du Droit, Juridique et Politique | L'auteur, contact et Informations légales ISSN